Allumettes-Fantassins

Je vais vous présenter un à un les acteurs de cette étrange guerre. Tout d’abord : Les allumettes-fantassins, Ils sont en nombre infini, faciles à trouver, renouvelables sans fin, peuvent disparaître en nombre, sans émouvoir personne.
Ces allumettes-fantassins sont alignés 40 par petite boîte, 240 par grosse boîte et 100 pour la boîte intermédiaire. allumettes-fantassins

Quelques précisions sur l’allumette de sûreté…

encore appelée « allumette suédoise » en raison de la nationalité suédoise de son inventeur Gustaf Erik Pasch, date de 1844. La « sûreté » provient du fait qu’elle nécessite un grattoir spécial, dont les éléments chimiques interagissent avec ceux de l’extrémité de l’allumette pour s’enflammer. Le grattoir est composé de poudre de verre et de phosphore rouge, tandis que l’extrémité de l’allumette est enduite de sulfure d’antimoine, de dioxyde de manganèse et de chlorate de potassium. La chaleur engendrée par le frottement transforme le phosphore rouge en phosphore blanc, qui à son tour contribue à l’inflammation de l’allumette. Une société américaine développa un procédé similaire et le breveta en 1910.
Wikipédia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *