Haïkus de la guerre de 14-18

Tu maudis la guerre ;
Mais que sonnent les clairons
Et tu suis au pas.

Jean Baucomont

Extrait de :
En pleine figure, Haïkus de la guerre de 14-18
Anthologie
établie par Dominique Chipot
Editions Bruno Doucey

et en voici d’autres que j’apprécie particulièrement:

La flamme était haute
De celui que j’ai perdu :
Je m’y chauffe encore.
Quand ils s’assemblent
Des absents sont là
Et les morts renaissent.

André Cuisenier


Derrière le cimetière
Un moulin à vent
Penche sa grande croix.

Chemin des Dames 1922


En place des cloches,
Deux douilles de cuivre,
Pauvre voix du dimanche.

Saint-Gilles, près Fismes, 1922
Ils étaient six dans la cave.
On sait qu’ils y sont encore.
Mais où est la cave ?

Berry-au-Bac

René Druart


Le sabre

Une œuvre d’art, la poignée
De ce sabre fier.
Comme on embellit le crime !

 

Récompense

Quand il mourut, à ses manches
Son sang mit deux galons vifs.
Il l’était donc, caporal !


Rhume

Dans la bise froide
L’obus éternue.
Que Dieu le maudisse !

 

Miséricorde

Face à face ils s’égorgèrent
Et connurent dans leur chute
La fraternelle accolade.

 

Paternité

Un sublime père.
Il donna son fils au pays.
Comptait-il le vendre ?

Marc-Adolphe Guégan

 

Je n’irai pas au cimetière
Je cherche son souvenir,
Et non son cadavre.

 

Mes amis sont morts ;
Je m’en suis fait d’autres.
Pardon…

 

La vieille tuile
Saigne d’un rouge frais :
Eclat d’obus.

Epernay 13 juin 1917

 

Ce petit éclat d’obus,
qui s’est arrêté à la porte,
pourquoi n’a-t-il pas osé entré ?

René Maublanc

 

Tapis de mousse

Sur un tapis de mousse, à l’ombre,
Je disais : Vivre est doux,
Lorsque j’y découvris des insectes sans nombre
S’entre-déchirant comme nous.

L’ennemi

Sur sa couche funéraire
Pour toujours endormi,
Je regarde mon ennemi
Et je reconnais un frère.

Albert de Neuville

 

Quelques vivants épars sur la foule couchée.
Le général met du rouge
A ceux qui n’ont pas saigné.

 

Reconnaissance

Au seuil des banques,
On remplace les nègres
Par des poilus.

12 novembre 1923

Jean-Paul Vaillant