Les Marraines de guerre

Les marraines de guerre voient le jour en 1915 avec la création le 11 janvier de la première association des marraines de guerre par Marguerite De Lens: La Famille du Soldat. Elle bénéficie notamment du soutien de la publicité gratuite de L’Echo de Paris.

Par la suite, une autre association voit le jour : Mon Soldat, fondée par Madame Bérard et soutenue par Alexandre Millerand, ministre de la guerre.

Les journaux comme intermédiaire
En mai 1915, le journal  Fantasio lance une opération baptisée le flirt sur le front et propose de servir d’intermédiaire entre les jeunes hommes de l’avant et les jeunes femmes de l’arrière. Six mois plus tard, submergé de demandes militaires, le journal met un terme à son initiative.
Le 4 décembre 1915, la revue La Vie Parisienne prend le relais et ouvre à son tour ses colonnes aux petites annonces des mobilisés. Le succès est tel que six mois plus tard, la revue hebdomadaire fait paraître deux pleines pages d’annonces de filleuls en quête d’adoption.
D’autres journaux publieront des lettres de soldats en demande de marraines : L’Homme libre, La Croix ou encore le Journal.

Wikipédia

marraine de guerre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *