En quoi l’obtention de la médaille militaire par un aïeul lors de la 1GM a eu de l’influence, pour certains élèves juifs, lors de la seconde guerre.

Un témoignage éclairant sur la situation des élèves juifs en Algérie durant la seconde guerre mondiale où le nombre d’élèves juifs susceptibles d’être admis dans la classe de début d’un cycle d’études dans les établissements publics d’enseignement, à l’exception des établissements d’enseignement supérieur ou assimilés, ne peut excéder 7 pour 100 de l’effectif des élèves non juifs de la même classe au 5 novembre de l’année précédente.

Témoignage de Georges S.
http://videlaine.com/misesafeu14-18/wp-content/uploads/Témoignage-G.pdf

Pour les personnes qui souhaitent en savoir plus.

 19/10/1942 Loi numerus clausus enseignement primaire et secondaire
1942 10 19 Loi numerus clausus enseigt primaire et second

1870 Décret Crémieux
1870 Décret Crémieux

Y C Aouate Mesures exclusion scolaires
Y C Aouate Mesures exclusion scolaires

Chronologie des mesures antisémites en France-1940-1944
chronologie-des-mesures-antisemites-en-france-1940-1944_doc

1 réponse

  1. La circulaire sur les médailles militaires me fait penser au livre de Christophe Boltanski, “la cache”, Folio, qui fait l’histoire tout à fait saisissante de sa famille. Son père, médecin, chef de service hospitalier, médaillé de la grande guerre, totalement respectueux de l’ordre républicain, mais juif quoique totalement laïque, s’évertue de respecter les consignes des autorités, et porte sans rechigner, étoile jaune et médaille militaire (p237 et alii), remplit tous les formulaires nécessaires. C’est sa mère, éduquée en province en milieu catholique qui est la seule lucide sur l’immense lâcheté de la collaboration, et sauve sa famille par une stratégie énergique et folle de disparition sociale (le livre est passionnant).

Laisser un commentaire