Repas de mémoire 14-18

Vendredi 29 septembre dernier, nous avons organisé un repas de mémoire dont les recettes étaient issues d’un livret de cuisine « Cuisine de guerre donnant du 150% d’économie d’après de sérieuses expériences ».
Voici le menu
Soupe Crézy au riz, Pâté de viande (bœuf, veau, foies), Macaronis à la marseillaise, Carottes braisées, Gâteau de guerre, Pouding (!) à la semoule.
Le tout arrosé de vin rouge et de gnôle (calvados).

Nous avons profité de ces agapes pour évoquer l’alimentation et le rationnement des populations civiles durant les périodes de guerre, le ravitaillement des troupes et la logistique nécessaire.
Trouvé sur le site de l’ECPAD, le centre d’images de La Défense, un documentaire sur le ravitaillement en vin. http://www.ecpad.fr/le-vin-de-larmee-septembre-1917-2/

Voici aussi un diaporama avec les documents éphémères trouvés à la Bibliothèque Historique de Paris.
http://videlaine.com/misesafeu14-18/wp-content/uploads/S’alimenter-pendant-la-guerre.pdf

Et une réflexion d’un poilu  :

Vidéo de la mise à feu

Premier match de football féminin en France

Photographie : Le British Ladies Football Club (The North team), en 1895

Le 30 septembre 1917 a eu lieu le premier match de football féminin en France. Des femmes issues  de milieux aisés, des intellectuelles comme Germaine Delapierre, licenciée en philosophie. L’équipe de Thérèse Brûlé, championne de saut en hauteur, gagne 2-0 contre celle de Suzanne Liébrard**. Le football est déjà populaire en Angleterre.

**athlète française polyvalente 13 fois championne de France entre 1917 et 1919

Mutins de La Courtine

Beaucoup de Russes ont combattu en France pendant la Première Guerre. Les tout premiers le firent dès 1914 sous l’uniforme de la Légion étrangère. Ils n’étaient qu’une poignée mais au printemps 1916, ils furent rejoints par tout un corps expéditionnaire.
La mutinerie des soldats russes à La Courtine (commune française du département de la Creuse) a lieu en 1917, pendant la Première Guerre mondiale, au sein du corps expéditionnaire russe en France.
La première brigade n’accepta de participer à l’offensive du Chemin des Dames qu’après un vote – serré – de ses comités. Près de dix mille russes finirent par être mise en quarantaine au camp de la Courtine, dans la Creuse. La majorité d’entre eux s’y mutinèrent ouvertement, sous la conduite d’un soviet souhaitant rentrer chez en Russie*.
L’armée française, soutenue par les Russes loyalistes, reprend le camp ; les combats feront officiellement 12 morts, dont neuf du côté des mutins…

https://www.franceinter.fr/emissions/la-marche-de-l-histoire/la-marche-de-l-histoire-18-septembre-2017

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mutinerie_des_soldats_russes_%C3%A0_La_Courtine