Etude de lycéen.ne.s allemand.e.s sur les monuments aux morts

Une professeure d’histoire et de religion au lycée d’Östringen en Allemagne, Mme Susanne Christ a fait travaillé ses élèves sur les monuments aux morts. Vous pourrez, pour les bilingues en allemand, lire le PDF qui explique cette démarche.
Mme Petra Fischer, professeure de français de ce même lycée a eu la gentillesse de faire un résumé en français de ce travail. Nous l’en remercions.
C’est vraiment avec grand plaisir que le blog vous présente ces textes.

Commémoration des morts de guerre avec la participation d‘élèves du LGÖ

Lors de son discours au parlement allemand, le président français Emmanuel Macron a plaidé intensément pour une coopération européenne.

La carte postale du Volksbund Deutscher Kriegsgräberfürsorge (association qui s‘occupe des tombeaux des soldats à l‘étranger) a présenté la photo d‘une cimetière de soldats avec le sous-titre:
„Darum Europa!“ (Pourquoi il faut l‘Europe!)
Les élèves du cours d‘histoire en terminale au lycée Leibniz à Östringen se sont inspirés de cette carte pour reconnaître l‘importance de l‘Europe malgré les difficultés actuelles.
Leur projet s‘est basé sur le journal de guerre de Gustav Wolf, citoyen d‘Östringen et peintre expressionniste, qui avait noté en 1915 pendant le transport des blessés: “Quand je parle de la guerre, je sens la grâce du survivant et la nécessité d‘être le porte-parole des morts“ et il décrit sans ménagement les cruautés du front des batailles.
En 1919, le Volksbund avait appelé à une journée de commémoration pour les victimes de la guerre. Selon les recherches des élèves, cette commémoration a servi de plus en plus à glorifier les soldats culminant dans un culte du héros chez les Nazis ce qui prouvent les monuments aux morts que les élèves ont trouvé dans les alentours.
Après la seconde guerre, les monuments établis dans les communes montrent le deuil qu‘on porte pour les nombreuses victimes.
Les élèves voient le danger de légitimer une nouvelle guerre avec ces morts. „Il faut honorer la dignité dans chaque être humain et ne pas glorifier le soldat“, soulignent les jeunes.
Le début de l‘Union européenne se doit à la volonté d‘éviter une nouvelle guerre en Europe, comme la carte postale l‘exige! Voilà pourquoi il faut l‘Europe.
(S.Christ, traduction P.Fischer)

Voici le PDF du texte de la recherche des élèves

Vortrag-LGÖ-Volkstrauertag-2018

1 réponse

  1. Merci de ces échos de l Allemagne qui prouvent la nécessité de rééquilibrer les hommages aux Français et aux Allemands dans les lieux de mémoire. Verdun notamment n’ est pas un exemple d’ hommage équilibré. 100 ans plus tard, après au revoir la haut, après nombre de ruptures, de romans et de peintures, d analyses et de recherches et quelques années d’Europe, il serait temps de re-visiter la muséographie du site en rendant hommage à tous les soldats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.