MUTATION de Guillaume Apollinaire

Une femme qui pleurait
Eh ! Oh ! Ha !
Des soldats qui passaient
Eh ! Oh ! Ha !
Un éclusier qui pêchait
Eh ! Oh ! Ha !
Les tranchées qui blanchissaient
Eh ! Oh ! Ha !
Des obus qui pétaient
Eh ! Oh ! Ha !
Des allumettes qui ne prenaient pas
Et tout
A changé
En moi
Tout
Sauf mon Amour
Eh ! Oh ! Ha !
Merci Anne pour ce beau cadeau pour les 1 an des Mises à feu

 

 

Les coquelicots – In Flanders fields

In Flanders fields est un poème écrit le 3 mai 1915 par le lieutenant-colonel John McCrae, originaire du Canada. Il fait le choix de s’engager dans les forces du corps expéditionnaire canadien. Il se porte par ailleurs volontaire pour intégrer, non pas le corps médical comme le lui aurait permis sa formation, mais une unité combattante avec le rang de simple soldat en officiant comme médecin de terrain. Touché par la perte d’un frère d’arme, Alexis Helmer, tué le 2 mai, il compose alors le poème assis à l’arrière d’une ambulance.

http://fr.wikipedia.org/wiki/In_Flanders_Fields

Lieutenant-Colonel_John_McCrae,_M.D.
Lieutenant-Colonel_John_McCrae,_M.D.
Poeme de mccrae 3 mai 1915
Poème de McCrae 3 mai 1915

Au champ d’honneur

Au champ d’honneur, les coquelicots
Sont parsemés de lot en lot
Auprès des croix; et dans l’espace
Les alouettes devenues lasses
Mêlent leurs chants au sifflement
Des obusiers.

Nous sommes morts
Nous qui songions la veille encor’
À nos parents, à nos amis,
C’est nous qui reposons ici
Au champ d’honneur.

À vous jeunes désabusés
À vous de porter l’oriflamme
Et de garder au fond de l’âme
Le goût de vivre en liberté.
Acceptez le défi, sinon
Les coquelicots se faneront
Au champ d’honneur.

Adaptation signée Jean Pariseau, CM, CD, D. ès L. (histoire).
(Ministère des Anciens combattants du Canada
http://www.vac-acc.gc.ca/ )

coquelicot
Coquelicot