gueules cassées

Les infirmières en 14-18

Conférence le 25 octobre d’Isabelle Vaha et lectures de lettres d’Olivier Bonnin

Des précisions pour la conférence…

68 000 infirmières de toutes catégories ont été mobilisées sur le front de la Grande Guerre auxquelles s’ajoutent les religieuses.
Olivier BONNIN, journaliste auprès des travailleurs sociaux, nous plongera, dans un premier temps, dans la lecture de lettres de Poilus adressées à leurs familles. Celles-ci font état d’un terrible quotidien traversé par la chaleur et le froid, le jour et la nuit, les balles et les obus, au rythme incessant de la mort.

Puis, Isabelle VAHA, sociologue-doctorante, évoquera quelques aspects de la vie des infirmières de la Grande Guerre et ce qu’on ignore parfois, leur statut de « Gueules cassées » qu’elles partagent, d’une manière inégalitaire, avec les militaires.